Un grand merci au PIVian Veramis pour la préparation de cette réponse officielle.

Au nom du combat contre le blanchiment d’argent, l’agence de la sécurité financière au Japon pourrait décider de bannir toutes les cryptomonnaies qui fournissent un haut degré d’anonymat. Suivant certains rapports, le bannissement prendrait effet le 18 juin et pourrait se traduire par un retrait de cryptomonnaies comme Monero, Zcash, Dash et Augur des bourses d’échanges japonaises.

Des régulations comme celle-ci peuvent réduire l’utilisation des cryptomonnaies pour le blanchiment d’argent, mais les criminels ne seront pas affectés puisqu’il y a déjà d’autres méthodes bien établies. Un rapport de l’UNODC montre que “Globalement, il semble qu’il y ait moins d’1% (probablement 0.2%) des recettes du crime blanchies via le système financier qui sont saisies ou gelées.”

D’un autre côté, si les citoyens qui respectent la loi avaient accès à ces cryptomonnaies privées, ils seraient capables de bénéficier des nombreux cas d’utilisation légitimes et importants.

Pourquoi est-ce que la Confidentialité est Importante ?

La plupart des cryptomonnaies ont leurs grands livres publics. Elles ne requièrent pas toujours des informations personnelles, mais elles stockent toutes les transactions, les adresses des portefeuilles et les soldes publiquement sur la blockchain. Chaque transaction est une piste, et une transaction liée à son propriétaire peut mener à l’identification de toutes les autres transactions et soldes qui lui sont liés à travers une analyse du graphe. Des sociétés comme Chainalysis ont développé des outils d’analyse pour identifier les utilisateurs, associer les adresses de portefeuille à des adresses IP, et vérifier la propriété de biens et de services achetés à grande échelle.

Des grands livres aussi transparents peuvent poser plusieurs problèmes. Pour en lister certains:

  • Les plus riches ciblés pour vols
  • Révélation d’achats sensibles
  • Fuite d’informations propriétaires
  • Donner aux sociétés des informations sur votre historique d’achat, vos revenus…
  • Vous rendre complice d’un crime en recevant des pièces sur liste noire

Les cryptomonnaies avec des transactions intraçables comme PIVX peuvent éviter tous ces problèmes et il est malheureux que les régulateurs financiers utilisent des arguments fallacieux pour justifier le bannissement de cryptomonnaies qui ne protègent pas seulement la confidentialité, mais également la sécurité et la sûreté de chacun de ses utilisateurs.

zDEX va faire de PIVX la pièce privée de choix pour les pays soumis aux régulations

Avec l’arrivée sur PIVX de zDEX, les utilisateurs pourront échanger du zPIV en BTC de manière anonyme au sein du portefeuille, sans accorder sa confiance et sans intermédiaires. Quelqu’un qui souhaite obfusquer le lien entre une adresse BTC et son identité peut l’échanger en zPIV, le monnayer en zPIV et ensuite le retransformer en BTC. Lorsque nous ajouterons plus de cryptomonnaies à zDEX, elles bénéficieront de la même fonctionnalité.

Peu importe quelle régulation sera imposée, les bourses d’échanges anonymes et décentralisées présentes et futures assureront la survie et le succès des cryptomonnaies centrées sur la vie privée.

 

Ressource: https://www.investopedia.com/news/japans-fsa-bans-private-cryptocurrencies/